118001-number banierre-comment-contacter
Actuellement ouvert
Annonce pour un Service de renseignements téléphoniques indépendant du site
encart publicitaire
Tout savoir sur le port du masque pour la rentrée de septembre

Entreprises, écoles, lieux publics, les réglementations en vigueur ont évolué en cette fin de période estivale en France. 

Port du masque en zone ouverte

Depuis le 20 juillet 2020, le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos, tels que les transports en commun. Peu de temps après, le 31 Juillet, le gouvernement donnait aux préfets la possibilité de durcir cette obligation en rendant le masque obligatoire dans des zones publiques ouvertes. Certaines métropoles ont bénéficié de cette opportunité pour faire passer un arrêté, Toulouse par exemple a déterminé certaines zones de la ville comme à risque, et par conséquent rendu le port du masque obligatoire, avant d’étendre cet arrêté à l’intégralité de la ville. Marseille a suivi le même procédé et d’autres villes pourraient suivre. 

Port du masque en milieu professionnel

Dans le cadre professionnel, la Ministre du Travail a fixé le 18 Août les nouvelles règles à suivre, le masque devient donc systématiquement obligatoire dans tous les espaces ouverts en entreprise, à savoir, les salles de réunion, les couloirs, les vestiaires, ou encore les bureaux partagés. Les gestes barrières sont toujours d’actualité, et les employeurs pourront sanctionner les salariés qui ne se plieraient pas aux règles sanitaires. Il est par exemple possible de refuser l’accès au lieu de travail à un employé ne portant pas le masque. Ces règles entreront en vigueur au 1er Septembre. 

Les règles en établissement scolaire

Enfin, en ce qui concerne les établissements scolaires et la rentrée de septembre, cause de nombreuses polémiques depuis le début de la pandémie Covid-19, le port du masque est rendu obligatoire systématiquement à partir du collège, et ce même s’il n’y a pas de proximité avec d’autres personnes. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, précise que le masque ne sera pas gratuit, il le compare à une fourniture scolaire lambda. Un proche du premier ministre surenchérit en disant que “la lutte contre la pandémie est l’affaire de tout le monde”. 

Ce dernier point est à l’origine de discordes au sein du gouvernement, des membres LR, LREM, EELV… estiment qu’il est du devoir de l’Etat de fournir gratuitement des masques dans toutes les écoles. Selon Lionel Causse, député LREM des Landes, c’est une question de “justice sociale mais aussi pour garantir une protection de notre jeunesse”. Les foyers les plus précaires pourront se voir fournir des masques pour leurs enfants, mais cela reste à déterminer au cas par cas. Les régions pourront se substituer à l’Etat pour équiper les établissements scolaires, Valérie Pécresse par exemple, présidente de la région d’Ile-de-France, a prévu de fournir aux 522 000 lycéens franciliens des masques de protection. 

encart publicitaire
118001-numberbouton-bleu-appeller
Actuellement ouvert
Service de renseignements téléphoniques

Astuce

Scanez les code-barres des produits alimentaires et cosmétiques avec l’appli gratuite WIKIMIAM

Catégories