118001-number banierre-comment-contacter
Ouvert aujourd’hui
Service privé fourni par comment-contacter.fr

Contacter le Vatican | Ecrire au Pape François et au Saint-Siège

7782572492_le-pape-francois-a-celebre-la-traditionnelle-messe-de-paques-au-vatican-dimanche-27-mars-mars.jpgContacter le Vatican | Ecrire au Pape François et au Saint-SiègeQue vous souhaitez écrire au Pape, le rencontrer ou pour toute autre information concernant le Vatican, vous disposez de divers moyens de communication pour contacter cette institution. En effet, vous pouvez contacter le Vatican via son service des relations publiques. Vous pouvez…

Contacter le Vatican | Ecrire au Pape François et au Saint-Siège

Que vous souhaitez écrire au Pape, le rencontrer ou pour toute autre information concernant le Vatican, vous disposez de divers moyens de communication pour contacter cette institution

En effet, vous pouvez contacter le Vatican via son service des relations publiques. Vous pouvez ainsi contacter ce service par téléphone, par email ou par l’envoi d’un courrier postal

Vous pouvez donc obtenir toutes les réponses à toutes vos questions concernant le Pape ou le Vatican :

  • Demander une audience privée au Pape
  • Quelle est l’adresse email et/ou postale du Vatican ?
  • Quelles sont les coordonnées du Saint-Siège ?
  • Comment envoyer une lettre au pape François ?
  • Comment visiter le Vatican ?
  • Comment rencontrer le pape François ?

Contacter le Vatican | Ecrire au Pape François et au Saint-Siège


Le Vatican, le centre mondial du catholicisme

Plus petit pays du monde, le Vatican est entouré de la ville de Rome en Italie. Centre mondial du catholicisme, le Vatican abrite plus d’histoire et d’œuvres d’art que les plus grandes villes du monde. 

Le Vatican se compose de deux entités juridiques distinctes qui sont le Saint-Siège, entité spirituelle et l’État de la Cité du Vatican, entité temporelle. Ces deux entités sont liées par le Pape, chef du spirituel et du temporel, qui dispose du pouvoir absolu.

Les musées du Vatican renferment des sculptures romaines antiques telles que le célèbre « Groupe du Laocoon » ou encore des fresques Renaissances dans les chambres de Raphaël et la chapelle Sixtine, connue pour son plafond réalisé par Michel-Ange. Avec la place circulaire à double colonnade qui la précède, avec les palais et les jardins qui l’entourent, la basilique, élevée sur les lieux du martyre de l’apôtre Pierre, en constitue le centre.

L’État indépendant défini par les accords de Latran du 11 février 1929 étend sa souveraineté territoriale sur un domaine de 44 ha dans le centre de Rome. Il est à la fois la ville sainte par excellence pour les catholiques, un site archéologique important du monde romain et l’une des références culturelles majeures des chrétiens et des non-chrétiens.


Contacter le Vatican | Ecrire au Pape François et au Saint-Siège


Toutes les coordonnées pour contacter le Vatican 

  • Ecrire au Pape François et au Vatican par courrier postal :

Il existe donc plusieurs moyens de communication pour contacter le Vatican. Ainsi, si vous souhaitez entrer en contact avec le Pape François, vous pouvez lui écrire et l’envoyer à cette adresse :

Sua santità Francesco

Secrétaire d’État,

Palais Apostolique du Vatican,

00120 Cité du Vatican


  • Contactez le Vatican par téléphone et fax :

Pour envoyer un fax, vous pouvez contacter le Service des Relations Publiques du Vatican au numéro +39 06 69 88 53 73.

  • Joindre le Vatican : audiences et célébrations :

Si vous souhaitez assister à une Audience ou à une célébration liturgique, vous pouvez contacter la Préfecture de la Maison Pontificale

Vous pouvez envoyer une lettre à l’adresse suivante : Préfecture de la Maison Pontificale. 00120 Ville du Vatican.

Vous pouvez aussi contacter la préfecture de la Maison Pontificale via le formulaire de demande disponible sur le site :

http://www.vatican.va/various/prefettura/index_fr.html.

  • Contacter le Vatican : les réseaux sociaux :

Les réseaux sociaux permettent aussi de prendre contact avec le Pape François. Ainsi, vous pouvez envoyer un message à travers Twitter : https://twitter.com/Pontifex_fr​.



banierre-comment-contacter

Cet article a 17 commentaires

  1. Message adressé à tous les hommes de la Terre

    Au nom de Dieu le clément le miséricordieux

    Mes chers compagnons en Dieu et en cette vie d’ici-bas, je viens avec cette présente information pour vous faire annonce d’une révélation qui je le crois est au centre de toutes nos vies passées présentes et futures.

    Depuis maintenant quelques années je suis visité jour et nuit par la lumière divine, une lumière jaillissant de l’inconnue rayonne autour de moi. Elle est de nature incréé et jusqu’’à nos jours personne de mon entourage n’a pu réciproquement l’apercevoir même si elle luit au milieu de nous lors d’une conversation ou pendant l’office dans la maison de Dieu. Quelques fois je tente d’interpeller un proche lorsqu’elle se manifeste à l’endroit où nous somme pour lui demander si il n’a remarqué quelques rayonnement et souvent même j’essaie d’insister sur le fait pour l’aider un peu en lui disant avec affirmation« Tu l’as vu n’est-ce pas » mais , cause de la volonté divine ils répondent toujours «  Non Nous n’avons rien vu » .

    Mes chers amis, hommes de Dieu , croyant et savant je vous exhorte à la réflexion au sujet de ces rayonnement gracieuse d’une lumière annonciatrice de ce qui était avant, maintenant et dans le future.

    Chers homme d’église serait-ce le reflet du royaume des cieux dont le saint de Dieu Issa Ibn Mariam annonçait et nous en avait confiait quelques clartés comme telle « … Le royaume des cieux est au milieu de vous …. » .

    Chers frères savants et guides musulmans serait-ce une lumière annonciatrice d’une bonne nouvelle venant d’Allah le très haut

    Chers croyants, serviteurs ,hommes de Dieu et toutes créatures humaines vivant sur terre souvient toi de la rencontre avec ton seigneur dont il t’avait fait la promesse depuis le commencement.

    Chers lecteurs sache que je suis plus que toi ébranlé par ce qui t’ai révélé car pour un homme doté de raison c’est comme un peu s’immoler que de devoir révéler à sa communauté cette vérité qui m’a était doté mais je prend courage et garde la foi en mon intégrité car je ne suis pas le premier à être venus auprès de ces semblables avec une vérité provenant d’un autre monde et sachez que le but de ce message est très rédemptrice car quiconque y prendra connaissance aura part avec cette vérité ici-bas et dans l’au-delà .

    Chers vertueux , persévérant, croyant ou non croyant sache qu’une nouvelle chance vient d’être donné à l’homme , sachez qu’une nouvelle voie de rapprochement et réconciliation avec Dieu vient d’être ouverte .

    Chers humain une nouvelle parure éblouissante de clarté vient d’être octroyé à la foi humaine, une nouvelle onction vient de nous être oint mélangez cette pensée forte de vérité à vos prières et vous verrez que Dieu vous assistera.

    Chers frères , il n’y a de nos jours rien de plus important que cette visite lumineuse de Dieu sur terre je vous prie de vous rapprocher qui veut pour constater la vérité qui m’a était pourvu d’être le Témoin fidèle de la lumière d’Allah .

    Frère Ibrahim depuis Dakar, Sénégal je lève mes mains vers le ciel pour que Dieu octroie une grande place à sa lumière dans nos cœurs et vous rappel de ne point m’oublier dans vos prières et que cette nouvelle expérience soit très favorable à notre existence ici-bas et dans l’au-delà .

    Amen

  2. Mon cher pape François le Vatican de Rome en Italie je suis Monsieur François falck de Montfermeil j’ai fait une demande de médaille pontificale pour les œuvre de charité je suis un paroissien de Montfermeil je suis catholique j’ai pas d’enfant et j’ai pas de copine je suis célibataire essaie médaille. TV content de l’avoir tu es con de Rome j’ai une très grosse fortune en France plusieurs millions d’euros monsieur le pape François je suis marchand de tableaux et politicien ça va si je peux avoir une réponse mon téléphone est 07 55 84 21 87 j’ai 51 ans et je suis français si [quote][/quote]vous voulez me joindre j’habite au 32 avenue des violettes 93310 montfermeil médaille pontificale de charité près de vous monsieur papa j’ai fait une demande à l’époque au 01 78 91 93 20 pas mon Seigneur au numéro indiqué et j’ai pas toujours reçu la réponse temps de votre nouvelle par email monsieur le pape au bon cardinal écris le 7 septembre 2019 de votre part monsieur le pape par le cardinal j’emmène pas de Paris monsieur Falck

  3. Je suis en vaconce avec jessu et en passe de bonne blage restte a oute let dermis mois et aprre vive revent

  4. Chere vatiquent . He like la billet et Elle riche de science comments litiligence. Lintligence artificial ..Et plain de chose Mercie a dieu bonne continuation

  5. Chere vatiquent je lie et je relie Les relgion est je pas comprie. Jesus a die de Coire a dieux et levengile. He pas comprise ou sa vien la bible est CE que vous pouve mequeplique.mercie et Jesus est grent

  6. Je demande de faire tuer Albert 2 de MONACO qui s’appelle Alain PRIEUR du club de natation Alain OURY , qui voulait me faire assassiner dans un club de plongée par un terroriste pour y placer Sylvie TELLIER, Miss Paris dans un mariage people à MONACO en 2011. Je demande pour faire tuer cette people qui m’a dégoutée dans ce mariage people à MONACO (mon par terre de fleurs a été transformé en champ d’oignons), Sylvie TELLIER.

    Je vous remercie

  7. Je suis né des ténèbres et de la lumière. Sauf que les ténèbres sont trop dur à contrôler. Je me nomme Anthony cler mais mon vrai prénom est nathanaël et je suis né des ténèbres et de la lumière en même temps. Je suis perdu. Je ne sais plus qui je suis et à quel monde j’appartiens. Quand je dors je rêve et ensuite je cauchemarde. Je vie des illusions et ensuite je reviens à la réalité. Mais trop tard. Je ne comprends pas ce qui m’arrive. J’ai besoin d’aide. J’habite au 14 rue de la gare 57270 uckange. J’ai des flash-back et ça me fait peur.

  8. Vous êtes tous des pédophiles. Honte au pape de merde.

  9. bonjour,

    j’ai trouvé comment s’est créé notre univers en termes de relativité générale.
    Grosso modo : big Crunch donnant un énorme trou noir et explosion de celui ci (énorme réaction antimatière avec explosion).
    La première explosion étant due à un trou noir en éruption permanente tirant dans la couronne externe du second plus gros surchargé en molécules et noyaux atomiques (bris d’atome donc particules élémentaires et antiparticules en grand nombre réagissant).

    Que faire afin de déclarer sans être tué ? le tout déclaré dans mon pays

    J

  10. Bonjour,

    Pouvez vous transmettre ce court-métrage au Pape ? Il traite de la pédophilie. J’espère qu’il pourra le lire durant ses différentes interventions.

    Transmettez lui toute mon amitié pour la Paix.

    Sincèrement,

    Elsa Tostain

    SYNOPSIS
    Par une belle journée du mois d’Août, sur la Côte d’Azur, Anja, une petite fille âgée de 10 ans se baigne.
    La mer est translucide et bordée d’une plage au sable fin, et d’un blanc très pur. L’endroit ressemble à une
    crique, qu’on atteint soit par
    une longue marche, soit en bateau.
    Georges, un homme de 30 ans, ami de la famille, la filme avec une caméra Super 8.
    Au début de l’Automne à Paris, Georges passe voir Anja pour lui montrer le film.
    Ils sont dans un appartement typiquement parisien, meublé style Napoléon, et décoré Année 1930.
    En compagnie de toute la famille, ils visionnent le film.
    Ensuite, ils vont passer une soirée sympathique, autour d’un verre et d’un piano.
    Alors qu’Anja est couchée,
    elle réclame un bisou à Georges.
    Il vient la voir, mais se laisse aller à
    un acte pédophile… sans précédent pour Anja.
    L’été suivant, ils vont se retrouver de nouveau
    sur la Côte d’Azur. Dans une maison au bord de l’eau, sur la Baie de Pampelonne à 200 mètres de la mer, où Anja passe ses vacances d’été, depuis toujours.
    L’acte, manqué sur Paris, Sera alors, un acte réussi, dans ce cadre pourtant,
    si merveilleux, et féérique !
    Elsa Tostain pour La Nouvelle, Le Synopsis, Les Dialogues, La Réalisation Future et tout ce qui tournera autour.

    SÉQUENCE 1 EXTÉRIEUR JOUR/PLAGE
    Haut de colline qui surplombe une plage, la mer, l’horizon.
    Une plage difficile d’accès, que l’on peut atteindre soit par une longue marche, soit par la mer avec du sable d’un blanc très pur et une mer translucide.
    Une petite fille de 9 ans, Anja, blonde comme les blés, au teint doré de l’été, et aux yeux verts se tient debout à quelques mètres du bord.
    Elle est vêtue d’un petit bas de maillot rose avec des nœuds sur les côtés. Anja : Hey, Georges ! Regardes comme je fais bien le poirier dans l’eau.
    Georges un homme de trente ans, le crâne un peu dégarni, les yeux bleus se tient debout sur le sable mouillé avec une caméra Super 8 mm à la main.
    Il est vêtu d’un slip de bain turquoise et d’un débardeur blanc. Georges : Attends ! Je vais filmer… ça tourne !
    Après quelques temps en équilibre, Anja sort la tête de l’eau se retourne et fait quelques pas vers la plage.
    Anja : Tu me passes le masque ! Il y a des coquillages, je voudrais les voir de plus près.
    Georges attrape le masque sur le sable sec et fait quelques pas dans l’eau vers Anja… toujours la
    caméra à la main.
    Georges : Tiens, mais ne t’éloignes pas trop…
    Anja enfile son masque, s’éloigne et replonge.
    Anja : Non non, ne t’inquiètes pas, je reste au bord.
    Après quelques secondes en équilibre, Anja se dresse sur ses jambes rapidement et d’un pas heureux s’avance vers Georges, qui se baisse, s’accroupit, continue de filmer.
    Georges : Que transportes-tu dans ta main ?
    Anja tend sa main vers la caméra Super 8. Gros plan. Anja : C’est un coquillage, vois comme il est beau !
    FONDU AU NOIR / GÉNÉRIQUE
    Titre du film sur écran noir
    La Mer est déchainée »
    Musique de fond
    Une mer déchainée
    VOIX OFF :
    Anja : Maman, on a sonné, je peux aller ouvrir, ça doit être lui. Nicole : Oui, chérie !

    SÉQUENCE 2
    INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/ENTRÉE
    Anja vit dans un appartement parisien, meublé style Napoléon et décoré Année 1930.
    Nous sommes à la fin de l’été, et Anja attend avec impatience de revoir Georges, car il doit lui montrer le film tourné sur la plage.
    C’est normalement ce soir qu’il doit passer.
    On sonne.
    Anja qui lit dans le salon, se lève, sort, court et traverse une grande entrée qui donne sur une salle à manger et différents couloirs. Elle se dirige vers la porte et l’ouvre avec énergie. On aperçoit Georges. Anja lui saute dans les bras.
    Anja est vêtue d’un pantalon en coton pattes d’éléphants rose.
    Georges est vêtu d’un jean’s, d’une chemise et de chaussures Tropézienne. Georges entre avec Anja qu’il porte dans ses bras, il la repose, puis ferme la porte.
    Anja : Coucou Georges…
    Georges : Hey, doucement, doucement ! Comment ça va la puce ? Tu es toute seule ?
    Anja : Non non, tout le monde est là !
    Des rires se font entendre.
    Isabelle, Solène (les deux sœurs) et Frédéric (un ami) sortent d’un couloir et avancent vers Anja et Georges.
    Georges : Hey, doucement, doucement ! Comment ça va la puce ? Tu es toute seule ? Anja : Non non, tout le monde est là !

    SÉQUENCE 2
    INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/ENTRÉE
    Dans l’entrée, Solène et Isabelle (les 2 sœurs), Nicole (la mère), Théophile (le frère) et Frédéric (un ami des sœurs) se réunissent autour de Georges et Anja.
    Ensuite ils se dirigent vers la salle à manger. Pendant ce temps, Solène part chercher avec Frédéric, de quoi boire un verre.
    Isabelle est vêtue d’un pantalon en velours côtelé à fleurs pattes d’éléphants. Elle s’approche et embrasse Georges.
    Isabelle : Salut Georges, comment ça va depuis cet été ? Georges : Bien, rien d’extraordinaire…
    Solène est vêtue d’une longue robe style hippie en coton dans les rouge et blanc. Elle embrasse Georges.
    Solène : Bonjour Georges, ça fait un bail… Je te présente Frédéric. Georges : Salut, Frédéric…
    Frédéric est vêtu d’un jean’s et d’une chemise bariolée. Il sert la main de Georges.
    Frédéric : Salut, alors c’est toi qu’attend Anja, avec tant d’impatience ?
    Interférence de Nicole “la mère” qui sort de sa chambre, vêtue d’un ensemble beige ceinturé à la taille et au pantalon un peu ample vers le bas, elle est accompagnée de son fils Théophile, vêtu d’un pantalon en coton pattes d’éléphant bordeau.
    Nicole : Enfin, te voilà ! Anja était toute contente à l’idée de voir le petit film… Comment ça va ? Elle lui sert la main.
    Théophile est collé contre les jambes de sa mère, un peu timide, il regarde Georges.
    Georges : Train-train habituel, j’ai repris la production (d’un ton rassurant) et j’ai le petit film… Et toi, quoi de neuf ?
    Nicole : Rien, la rentrée a été un peu difficile ! Depuis le départ de leur père, c’est pas tous les jours drôle.
    Georges regarde Théophile et passe la main dans ses cheveux.
    Georges : Et toi, bout de chou, qu’est-ce que tu me racontes ? Théophile intimidé se glisse derrière sa mère.
    Nicole : On va dans la salle à manger ! Solène, tu veux bien faire le service, s’il te plaît…
    Solène : Oui, tout de suite maman ! Frédo, tu viens avec moi. On les voit disparaître dans un couloir.

    SÉQUENCE 2
    INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/SALLE À MANGER
    Autour d’une grande table ronde en marbre les uns et les autres s’installent. Solène arrive avec un plateau de quoi rassasier tout le monde. Elle sert les verres. Isabelle prépare la projection et demande à Georges de l’aider. Nicole sort des verres d’une bibliothèque / buffet.
    Nicole : Isabelle, tu veux bien commencer à installer le projecteur. Isabelle : Ok, Mum !
    Elle s’avance vers le coin à gauche, puis se baisse, pour ramasser au sol le projecteur, qu’elle pose en bout de table.
    Nicole : Georges, assieds-toi, je vais prendre les verres.
    Nicole s’avance vers une bibliothèque/buffet sur la droite, ouvre une porte et prend des verres qu’elle pose sur la table.
    Anja s’avance vers Georges.
    Anja : Georges, je peux venir sur tes genoux.
    Georges est assis sur une chaise vers la gauche, près des fenêtres.
    Georges : Biensûr La Puce ! Approches-toi…
    Anja monte sur ses genoux.
    Georges : Alors, ta rentrée des classes s’est bien passée ?
    Anja s’est assise sur les genoux de Georges, un peu de biais.
    Anja : Oui, enfin je regrette les vacances. Mais j’ai retrouvé des amis, et mon professeur est super gentil.
    Georges : Comment s’appelle-t’il ?
    Anja : Monsieur Castor… Avec lui, j’ai que des bonnes notes ! Georges : Tu es en quelle classe maintenant ?
    Anja : Huitième.
    Solène dépose le plateau.
    Solène (d’un ton enthousiaste): Les boissons sont là ! VOIX OFF :
    Isabelle est de l’autre côté de la table face au mur
    Isabelle : Tiens Georges, tu peux m’aider à monter l’écran. Georges : Bien entendu… Anja, tu veux bien t’asseoir à côté.
    Il soulève Anja et la pose sur une chaise à sa gauche
    Georges se lève et se dirige vers Isabelle, il est maintenant de bout près d’Isabelle. Georges : Alors Isa, que puis-je faire pour t’aider ?
    Isabelle : A gauche du buffet, il y a l’écran. Tu peux le prendre et le glisser au centre. Georges passe devant Isabelle et va vers le buffet.
    VOIX OFF :

    Solène : Qui, veut quoi ? Orange, coca, whisky avec ou sans glace, vin… Anja : Moi, un jus d’orange, s’il te plaît, Sol.
    Solène est debout au centre de la table à l’opposé d’Isabelle.
    Solène : Tiens, Ange !
    Solène tend un verre à Anja qui l’attrape.
    Georges est toujours à côtés d’Isabelle, il est en train de poser l’écran au sol.
    Georges : Je prendrais bien un petit sky (skaï) avec glace…
    Frédéric est debout près des fenêtres.
    Frédéric : Moi aussi !
    Solène : Et toi, Mum ?
    Nicole est assise à côté des verres, à la droite de Solène.
    Nicole : Allons pour un whisky, mais petit et léger.
    Isabelle est en train de préparer le projecteur (ouvrir le boîtier, mettre les bobines, brancher le fil), elle se tourne un peu.
    Isabelle : Pour moi, ce sera un verre de vin…
    Solène : Tout le monde est servi ? Ah non ! Et toi Théo, qu’est-ce que tu veux ? J’allais t’oublier…
    Théophile est debout un peu en arrière à la gauche de Nicole (entre Nicole et Solène)
    Théophile : Euh… un coca-cola, si maman est d’ac !
    Nicole : D’accord, mais c’est exceptionnel Chéri… C’est pas bon, et ça empêche de dormir !
    Théophile : Super, c’est Noël !
    Isabelle : Ah ! ce projecteur, il faut vraiment y aller en douceur avec… Je n’ai pas le jeu de mains de Papa !
    VOIX OFF :
    Nicole : C’est une question d’habitude !
    Isabelle : Bon, je vais faire un essai. Joe, tu m’aides à hisser l’écran ! N’éteignez pas encore ! Je veux d’abord voir si ça fonctionne…
    Georges débloque l’écran, le tourne sur le côté, puis le hisse vers le haut et l’accroche à un anneau.
    Isabelle fait deux pas en arrière, se met près du projecteur et fait un court essai. On entend le bruit du projecteur qui tourne
    QUELQUES SECONDES PLUS TARD Isabelle : C’est Ok ! Tout le monde en place…

    SÉQUENCE 2
    INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/SALLE À MANGER
    Avant le début de la projection, Isabelle demande à Frédéric d’éteindre la lumière.
    Isabelle lance le Petit Film du Coquillage et s’assoit près de Frédéric par terre en tailleur contre le mur.
    Isabelle : Frédo, tu veux bien éteindre la lumière, et puis on va s’asseoir par terre près des fenêtres. Frédéric est toujours debout près de la table, un verre à la main, il le pose et s’avance vers
    l’interrupteur. Théophile s’approche de Frédéric.
    Théophile : Je peux m’asseoir avec vous ?
    Frédéric éteint, prend Théophile par la main et avance vers les fenêtres.
    Frédéric : Viens-là p’tit bout !
    Frédéric s’installe au sol et assied Théophile entre ses jambes. Isabelle lance la projection.
    VOIX OFF :
    Isabelle : C’est parti…
    Isabelle s’asseoit près de Frédéric, à sa gauche, non loin du projecteur. La caméra filme l’écran… Rire, murmures…
    VOIX OFF :
    Anja : Maman, regardes comme je fais bien le poirier !
    Nicole : Et là, qu’est-ce que tu fais avec ton masque ?
    Anja : Attends, tu vas voir, c’est la surprise… SILENCE
    Anja : Alors, Maman tu as reconnu le coquillage ?
    Nicole : C’est celui que tu m’as offert, qui venait de la Bastide Blanche…
    LE FILM DU COQUILLAGE EST FINI.
    Georges : Alors Ange, ça t’a plu ?
    Anja : C’est trop génial…On peut le remettre ?
    Georges : Je vais te le laisser, comme ça, tu pourras le voir autant de fois que tu le voudras. Nicole : Tu es sûr Georges ?
    Georges : C’est une copie ! Aucun souci, Nicole.
    Nicole : Bon, merci pour Anja !

    SÉQUENCE 3/
    INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/SALLE À MANGER
    C’est la fin de la projection, Nicole allume la lumière et dit à Isabelle de ranger le matériel. Elle emmène tout le monde dans le salon. On voit Nicole appuyer sur l’interrupteur, proposer de poursuivre dans le salon. La caméra suit le petit groupe qui quitte la salle à manger, traverse l’entrée, et entre dans le salon.
    Nicole : On va dans le salon !!! Georges va bien nous jouer un peu de piano… Isabelle, tu veux bien ranger le matériel, puis tu nous rejoins…
    Le groupe quitte la salle à manger.
    Solène : J’arrive avec le plateau…
    VOIX OFF :
    SÉQUENCE 4
    INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/SALON
    Georges est assis au piano, Anja est à ses côtés. Théophile s’allonge sous le piano sur une grosse tortue de mousse. Les autres se sont installés sur le canapé et les fauteuils. Solène arrive avec le plateau.
    On voit les touches du piano, le clavier…
    Anja : Joe, tu peux nous jouer le morceau de Bach… Tu sais, celui que tu as commencé à m’apprendre.
    Il pose ses mains sur le clavier.
    Georges : Musique Maestro…
    Caméra sur Nicole, elle s’est assise sur un fauteuil près du piano.
    Nicole : Ca y est, tu as retrouvé ta place favorite Théo…
    Il s’est allongé sous le piano et relève un peu la tête.
    Théophile : J’aime bien écouter le son qui résonne maman, tu sais bien… Solène arrive avec le plateau et les verres, qu’elle pose sur la table basse. Solène : A qui est ce verre ?
    Frédéric : C’est le mien…
    Solène : Joe, je t’en sers un autre ?
    Anja a le visage envoûtée par la musique, ses paupières commencent à se fermer. Georges : Avec plaisir ! La même chose que tout à l’heure…
    Isabelle entre dans le salon et s’installe sur le canapé auprès des autres.

    SÉQUENCE 4
    INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/SALON
    Nicole dit aux enfants, qu’il est temps d’aller se coucher, Georges cesse de jouer du piano, se lève. Anja se met debout sur la banquette et tend dans ses bras à Georges, il l’embrasse puis la repose au sol. Théophile est endormi à point fermé, alors Georges attrape les pattes de la tortue et la tire vers lui.
    Après un court échange, Nicole se baisse et prend son fils dans les bras.
    Nicole : Je crois qu’il est l’heure pour les petits, qu’ils retrouvent leur lit. Anja, on va se coucher ! Georges arrête de jouer, se lève et regarde Anja.
    Georges : Allez la puce, il est tard…
    Anja se met debout sur la banquette et lui tend les bras.
    Anja : D’accord, mais tu me portes jusqu’à ma chambre… Georges la prend dans ses bras.
    VOIX OFF :
    Nicole : Théo a l’air de dormir profondément !
    Georges fait un gros bisou à Anja et la pose par terre, près de l’entrée du salon.
    Georges : Attends, je vais t’aider Nicole !
    Il se déplace vers Nicole, se baisse, attrape les pieds de la grosse tortue et il la tire délicatement vers lui.
    VOIX OFF :
    On entend les sœurs et leur ami qui discutent de leurs activités.
    Frédéric : Alors Isa, tu fais quoi cette année ?
    Isabelle : Une école de photographe… Et toi ?
    Frédéric : Je poursuis dans les voyages. Cette année, je skippe un voilier vers Saint-Barthélémy.
    Solène : C’est Kool ! Je viendrais bien avec toi… Faire des vêtements me saoule un peu, en ce moment !
    Georges s’apprête à prendre Théophile dans les bras.
    Nicole : Non, laisses Georges, c’est gentil, mais va rejoindre les autres. Tu les as à peine vu ce soir… Je m’occupe des enfants !
    Nicole se baisse et prend son fils dans les bras.

    SÉQUENCE 4/INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/
    SALON/COULOIR/CHAMBRE THÉOPHILE
    On voit Théophile dans les bras de Nicole, la tête posée sur une épaule, Anja les suit. Ils sortent du salon, avancent dans un long couloir, où sur la gauche Nicole entre. Le plafond de cette chambre est peint d’un bleu ciel, il y a un gros soleil original, des nuages.
    Anja poursuit seule et sur la droite, entre dans une grande chambre. Le plafond de celle-ci est bleu marine, il y a des étoiles et une pleine lune. Au fond un matelas au sol est posé. Il y a pleins de jouets d’enfants éparpillés.
    Au moment d’entrer dans la chambre de Théophile, Nicole se retourne. Nicole : Chérie, je couche ton frère, et j’arrive…
    Anja : Je t’attends Maman !
    Anja poursuit et entre dans sa chambre.
    SÉQUENCE 5/INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/CHAMBRE ANJA
    Après avoir couché Théo, Nicole entre dans la chambre d’Anja pour la border. Elle l’embrasse puis ferme la lumière. Au moment où elle s’apprête à fermer la porte, Anja réclame Georges. Elle veut lui faire un bisou.
    Nicole : Alors, Ange, elle t’a plu cette soirée ?
    Anja se tient debout près du bureau et commence à se déshabiller.
    Anja : Oui, mais je resterais bien avec vous… Je suis grande maintenant !
    Nicole range les jouets éparpillés au sol.
    Nicole : Tu sais, il est tard… On va finir notre verre, et se coucher aussi… Tu mets ta chemise de nuit, pendant que je prépare ton lit !
    Anja enfile sa chemise de nuit puis avance vers son lit, Nicole est en train de le préparer. Anja s’assied puis se glisse sous ses draps. Nicole la borde et l’embrasse.
    Nicole : Allez, Hop ! au lit… Fais de beaux rêves, ma chérie ! Anja : Bonne nuit maman.
    Nicole éteind la lumière et sort.
    Anja : Maman, tu peux dire à Joe de venir me faire un bisou. Nicole : S’il est encore là. Bonne nuit Ange…

    SÉQUENCE 6
    INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/SALON
    Nicole entre dans le salon où ils sont tous installés autour d’un verre. Elle dit à Georges que la petite veut un bisou. Georges finit son verre et quitte le salon.
    Nicole est debout, près de la table, elle attrape son verre.
    Nicole : Georges, je crois que la puce aimerait que tu ailles la voir ! Elle veut un bisou… Éclats de rires général !
    Isabelle : Elle est tombée amoureuse…
    Nicole est en train de s’asseoir sur le fauteuil.
    Nicole : Arrêtes tes bêtises. Elle est juste contente de sa soirée…
    Georges avale le fond de son verre et se lève.
    Georges : Je reviens…
    SÉQUENCE 7
    INTÉRIEUR SOIR/APPARTEMENT/PORTE DE LA CHAMBRE/
    CHAMBRE PETITE FILLE/DOUCE LUMIÈRE DU SOIR
    Georges est dans le couloir, il s’arrête un instant devant la porte, puis, il frappe. On le voit hésiter avant d’entrer. Il entre, referme la porte derrière lui, et avance vers le lit.
    Anja : C’est Top ! Tu n’étais pas encore parti…
    Anja repousse sa couverture, se lève, se frotte les yeux, puis avance vers le mur et s’assied. Georges est au milieu de la pièce et s’avance vers Anja.
    Georges : Pourquoi tu te lèves ? Je croyais que tu dormais… Je venais juste te faire un bisou… Anja : J’ai pas envie de dormir !
    Georges s’assoie aux côtés d’Anja, il passe un bras derrière son cou et pose la main sur son épaule. Georges : Pourtant tu as des petits yeux… Moi, je crois que le marchand de sable est déjà passé. Il caresse ses cheveux…
    Anja a les jambes allongées et croisées comme ses bras.
    Anja : Racontes-moi une histoire…
    La main de Georges est maintenant sur son bras.
    Georges : Tu crois que c’est l’heure ?
    Georges descend l’autre main sur la jambe d’Anja, passe sous sa chemise de nuit, remonte et la caresse quelques secondes. Elle est intimidée, alors elle repousse la main sans un mot, se lève, tire sur sa chemise de nuit et s’enfuit vers son lit, sous les draps, dans un silence total.
    Georges se lève, s’avance vers le lit un peu gêné, se baisse pour l’embrasser sur la joue, puis il ouvre la porte et sort. Il referme la porte derrière lui.
    BRUIT/VOIX OFF :
    On entend des pleurs presque silencieux, Anja ne veut pas qu’on la surprenne.

    SÉQUENCE 8
    /INTÉRIEUR SOIR/SALON/ APPARTEMENT
    Georges entre dans le salon, s’assied sur le canapé où les autres sont encore assis, ils terminent ensemble leurs verres, puis se quittent.
    On voit Georges entrer avec un visage un peu changé, mais personne ne remarque quoi que ce soit, à priori. Il se dirige vers le groupe de 4 (les 2 sœurs, Frédéric et Nicole) qui discutent.
    Il se resserre un verre et l’avale cul-sec.
    Il s’assied mais avec hésitation.
    Nicole dit qu’il se fait tard, et tous se lèvent, s’embrassent et se quittent sur le pas de la porte dans l’entrée. La caméra s’arrête à la sortie du salon. Gros plan sur le piano.
    VOIX OFF :
    Frédéric : Sur cette traversée, on a essuyé une de ces tempêtes. J’ai bien cru…
    Interférence d’Isabelle…
    Isabelle : Alors Georges, Anja t’a fait sa déclaration d’amour…
    Nicole : Tu recommences…
    Georges a le visage un peu tendu, se resserre un verre et l’avale cul-sec. Il s’assied avec hésitation.
    Georges : Non, mais elle n’arrivait pas à trouver son sommeil, elle voulait que je lui raconte une histoire.
    Solène est assise aux côtés de Frédéric. Solène : Tu as cru quoi Frédo ?
    Frédéric : Qu’on n’en ressortirait jamais vivant… Tu aurais vu ces creux de quatre mètres ou plus… Impressionnant et angoissant avec ce petit douze mètres de rien du tout.
    Nicole allume une cigarette et regarde Georges.
    Nicole : Quand la mer est déchaînée… Elle ne pardonne pas !
    Isabelle a une cigarette à la main.
    Isabelle : Il ne reste plus qu’à te souhaiter bonne chance pour Saint-Barth… J’y suis déjà allée… Il y a parfois des vents très forts et des ouragans…
    Solène finit son verre.
    Solène : Ca va, dans le genre, tu es rassurante…
    Georges termine son verre et le repose.
    Georges : Bon, je vais vous quitter. J’ai un rendez-vous tôt, et important, demain matin. Nicole : Je crois en effet qu’il est l’heure.
    Tout le monde se lève et se dirige vers l’entrée, la caméra reste à la hauteur du piano.
    VOIX OFF :
    Salut… (Isabelle), Bonne nuit… (Solène), Tchao… (Frédéric), A bientôt… (Georges), Rentrez bien… (Nicole)

    SÉQUENCE 9
    EXTÉRIEUR JOUR/JARDIN DANS LE SUD-EST SUR LA CÔTE D’AZUR
    Sur un grand terrain au bord de l’eau avec une petite maison de pêcheur, Anja qui a bientôt 12 ans et son frère accompagnés du chien Guimly, jouent à la pétanque à l’arrière du jardin. Le chien aboit et Anja reconnait la voiture. C’est Georges qui arrive avec son fils adoptif Bruno du même âge qu’Anja. On voit au loin sur un chemin de terre une Golf.
    Elle laisse tomber ses boules et se dirige avec Théophile vers l’endroit où les voitures se garent.
    Ils sortent de la voiture, Anja embrasse Georges et Bruno. Georges la prend dans ses bras et avance vers la terrasse. Bruno, Théophile et Guimly suivent un peu en arrière.
    Anja et Théophile sont à l’arrière du jardin où un portail cassé au sol fait office d’ouverture à un chemin de terre.
    Ils jouent aux boules avec le chien dans les pattes…
    Anja est vêtue d’un tee-shirt et d’un bas de maillot de bain, pieds nus. Anja : Allez Théo, tu l’envoies ce cochon d’Inde !
    Théo est vêtu d’un tee-shirt et d’un short en velour, pieds nus. Théophile : Attends, Guimly n’arrête pas de m’ennuyer…
    Le chien saute, il essaie d’attraper le cochon d’Inde.
    Anja : Guimly, aux pieds !
    Le chien vient près d’elle.
    Anja : Allez Théo, j’en ai mare d’attendre !
    Théophile envoie le cochon d’Inde.
    BRUIT OFF :
    Une voiture claxonne.
    Guimly se met à aboyer, il court vers le portail, on voit la voiture au portail de face.
    Anja se retourne.
    Anja : C’est Joe !
    Elle laisse tomber ses boules.
    Anja : Regardes Théo, il est avec son fils…
    Anja et Théophile avancent vers le parking. La Golf noire s’est garée et les passagers ouvrent leur portière.
    Bruno est vêtu d’un short en jean’s, d’une chemise à manches courtes et de tropézienne. Bruno : Salut, Anja… Comment ça va ?
    Il s’avance vers Anja et l’embrasse.
    Anja : Bien ! vous arrivez du château ?

    Anja fait quelques pas vers Georges, elle est sur sa droite de dos.
    Georges est vêtu d’un pantalon large (sarwell), d’un débardeur et de tropézienne. Il fait le tour par l’arrière de la voiture et s’avance vers Anja.
    Georges prend Anja dans ses bras et l’embrasse.
    Georges : Oui, la route a été longue, il y a eu du monde.
    Théophile s’avance à son tour vers la portière côté passager où sont maintenant Georges et Anja. Théophile : Bonjour Georges !
    Georges passe sa main gauche dans les cheveux de Théophile.
    Georges : Salut bonhomme, t’as pas grandi ?
    Bruno ferme sa porte.
    Bruno : Salut Théo, qu’est-ce que vous faisiez ?
    Bruno sert la main de Théophile.
    Théophile : Bonjour, nous étions en train de jouer à la pétanque. Tu veux te joindre à nous ? Georges commence à avancer vers la maison.
    Georges : On va peut être saluer tout le monde d’abord ! non
    Ils avancent vers la maison et Georges porte Anja dans ses bras.
    Bruno : D’accord Joe…
    Bruno : Hey Guimly ! Arrêtes de me sauter dessus comme ça…
    On voit Guimly content, sautiller…
    Théophile passe devant Bruno pour attraper le chien par son collier et le met entre ses jambes. Théophile : Sage, Guimly !

    SÉQUENCE 10
    EXTÉRIEUR JOUR/JARDIN – TERRASSE/15 HEURES
    Sur une terrasse couverte, face à la mer, Solène arrive avec un plateau (Pastis, Menthe à l’eau, jus d’orange, Café…). Elle le pose, va embrasser les invités. Tous s’assoient autour de la table.
    La caméra est figée sur Solène qui arrive avec le plateau de l’autre bout de la maison, on la voit le poser. Puis aller vers le groupe. La caméra la suit de dos et on a d’abord un plan d’ensemble.
    Georges pose Anja délicatement et embrasse Solène. Solène propose de prendre un verre et ils s’asseoient. Les enfants après avoir avalé leur jus, filent dans le jardin s’amuser.
    Georges : Alors Anja, qui est à la maison en ce moment ?
    Anja : Bien nous deux, Solène et maman qui est à la plage pour l’instant. Vous dormez là ce soir ?
    Georges : S’il y a assez de places, certainement. Et demain, nous irons faire du hobbie-cat, s’il fait beau…
    Bruno se tient aux côtés de Georges qui porte toujours Anja, on aperçoit derrière Théophile qui suit avec Guimly.
    VOIX OFF :
    Solène : C’est une excellente idée !
    On voit Solène, elle pose son plateau et avance vers le groupe.
    Solène : Comment ça va Joe ?
    Georges pose la petite à terre.
    Georges : Bien…
    Ils s’embrassent.
    Georges : J’ai hâte de piquer une tête, il a fait chaud sur la route…
    Solène et Bruno s’embrassent en marchant.
    Le groupe monte sur la terrasse.
    Solène : Ça tombe bien, en vous voyant arriver, j’ai préparé de quoi se rafraîchir. Tu t’assieds un instant ?
    Georges tire vers eux deux chaises.
    Georges : Avec joie…
    Il s’assied
    Solène : Qu’est-ce que je peux t’offrir ? C’est l’heure de l’apéro, il y a du Pastis ou si tu veux faire plus sobre de la menthe à l’eau ou du jus d’orange !
    Georges : Un Pastis se ne sera pas de refus, mais avec de la glace si tu as ! Merci Solène sert Georges et s’assied à sa gauche.
    Anja s’est assise à la droite de Georges.
    Anja : Alors demain, on va faire du cat ?

    Georges : Si ça vous tente…
    Théophile s’est assis à la droite d’Anja.
    Théophile : Ouais… c’est génial !
    Bruno est assis à la droite de Théophile.
    Bruno : Là, Joe tu m’épates !
    Anja : C’est carrément super, on va s’éclater !
    Solène : Les enfants, pour vous il y a du jus d’orange dans les verres, déjà servis. Buvez un peu, et allez jouer dans le jardin…
    Les enfants avalent leur jus.
    Théophile : Vous venez faire une partie !
    Théophile, Anja et Bruno se lèvent et vont dans le jardin, le chien les suit derrière en courant On les voit disparaître.

    SÉQUENCE 11
    EXTÉRIEUR JOUR/TERRASSE – JARDIN
    Après une courte conversation, Georges propose à Anja de lui apprendre à conduire sur les chemins de terre. La petite, enchantée, le lève, le tire par la main. Ils vont tous les deux vers la voiture, Georges prend la place du passager et Anja s’installe au volant.
    1er)
    On voit Georges appeler Anja, lui faire cette proposition, là elle s’avance vers lui, lui prend la main. Eclats de rire du groupe.Elle saute de joie et le tire par la main. Dans la voiture il règle le siège, lui montre les vitesses, lui explique les pédales. Elle met sa ceinture, il lui dit de démarrer et débloque le frein tout en gardant une main dessus . Elle tourne la clefs, appuie sur l’accélérateur, embraye passe la première puis cale. 2 ou 3 fois, elle refait ces gestes et finit par avancer, il lui dit d’appuyer sur l’embrayage et lui montre comment passer la seconde. Ils font quelques tours à l’arrière du jardin qui est spacieux le temps qu’elle s’habitue comme tout à l’air de rouler, ils prennent le chemin de terre et sortent du jardin.
    2°)
    Ils montent dans la voiture, la caméra retourne sur la terrasse où l’on voit Bruno et Théophile finir leur jus et repartir jouer.
    Pendant ce temps, Nicole et Solène range la table. Solène : Vous dormez où ce soir, sur Saint-Tropez ? Georges : On n’a pas encore décidé !
    Solène : Si vous voulez, vous pouvez rester là pour la nuit, la maison n’est pas au grand complet ! Il y a une place pour Bruno, dans la chambre des enfants. Et toi, tu peux dormir avec moi, dans le living, dans l’autre canapé.
    Georges : Ce qu’il y a d’agréable quand on vient ici, c’est que vous ne nous laissez pas dormir sur la plage. Par contre, la mer, le matin, qui vient frapper la terre, nous réveille, comme si nous y étions. J’accepte dans l’instant ton offre. J’ai bien des amis en ville, mais ici, c’est tellement plus reposant et accueillant. Pour la peine, je vous invite demain soir, à dîner à Ramatuelle.
    VOIX OFF :
    Solène : Ok, ça roule… J’avertirais Maman, qu’elle se prépare pour le grand soir…
    Georges : Très bien ! Je me serais bien baigné, mais il est déjà 18 heures, j’aurai le temps demain toute la journée. Et, si j’emmenais Anja conduire dans le jardin derrière, c’est suffisamment grand… Je suis en train d’apprendre à Bruno… Peut être que ça amuserait Anja ?
    Elle se lève.
    Solène : Si tu veux, mais sois ultra prudent ! Je me douche, et commence à préparer le repas, en attendant.
    Georges se lève, avance en bout de terrasse vers l’arrière et appelle Anja. Georges : Anja… Viens voir ! J’ai quelque chose à te proposer…
    Anja arrive d’un pas rapide, les garçons suivent derrière.
    Anja : Quoi ?
    Georges : En ce moment, j’apprends à conduire, à Bruno… Ça te plairait d’essayer ? Anja s’avance et lui prend la main.
    Anja : Oh, oui !
    Elle sautille.

    Anja : Viens, on y va tout de suite…
    elle le tire…
    Anja : C’est trop top ! C’est super ! Ouahou…
    Voyant cette scène, le reste du groupe éclate de rires…
    VOIX OFF :
    ECLATS DE RIRES GÉNÉRAL…
    Anja et Georges s’éloignent de dos vers la voiture, Anja est devant et tire Georges, en le regardant de temps en temps.
    Sur la terrasse Bruno et Théohiple finissent leur verre. Solène range la table.
    Anja et Georges ont pris place dans la voiture. Elle est à la place du conducteur et lui à celle du passager.
    Georges règle le siège d’Anja, ils n’ont pas encore mis le contact.
    Georges passe aux vitesses, tout en lui montrant avec la main, il l’accompagne dans les gestes.
    Georges : Avec ton pieds gauche, appuis sur la pédale de gauche, “l’embrayage”. Tu peux maintenant utiliser le levier de vitesse… CAPITO…
    Vas-y, appuis sur l’embrayage à fond… C’est bien, bouges pas ! Poses ta main sur le levier, fais le mouvement avec moi.
    Anja se marre.
    On voit le levier de vitesses.
    VOIX OFF :
    Georges : Un coup à gauche, et en avant vers le haut. Là, tu es en première. On les voit tous les deux.
    Georges : Restes appuyée…
    On voit le levier de vitesses.
    VOIX OFF :
    Georges : En tirant vers le bas, comme ça, c’est la seconde.
    On les voit tous les deux.
    Georges : C’est deux vitesses te suffisent dans un premier temps. Ensuite, avec ton pied droit, tu accélères avec la pédale de droite. Cherches à ressentir avec ton pied, les différents stades. Maintenant, la pédale du milieu, que tu utilises avec le pieds droit, donc…
    On voit le visage d’Anja.
    Anja : …De l’accélérateur
    On les voit tous les deux.
    Georges : C’est bien, je vois que tu suis la leçon…Le pieds droit donc te sert aussi à freiner… A droite, tu accélères, au milieu tu freines. Ca marche… On fait un essai… Mets ta ceinture…
    Anja : A gauche, j’embraye… Au milieu, je freine… A droite, j’accélère… C’est ça Joe…
    Georges : Exactement… Pour les vitesses, on va le faire ensemble au début… Démarres…
    Anja tourne la clef pour mettre le contact. Elle appuie sur l’embrayage et passe la première, elle accélère et cale deux ou trois fois, le temps de ressentir le jeu des pédales

    Georges : Appuis légèrement sur l’accélérateur… C’est bien ! Relâches un peu, Ok ! Maintenant embrayes, poses ta main sur le levier.
    On voit le levier de vitesses, Georges pose sa main sur celle d’Anja.
    VOIX OFF :
    Georges : On passe la première, accélères un peu et relâches l’embrayage lentement. La voiture cale.
    On les voit tous les deux.
    Georges remet la voiture au point mort et serre le frein à main.
    Georges : C’est pas grave ! On recommence…
    Anja : Tu crois que je vais y arriver ?
    Georges : Oui, c’est une question de jeu de pédales. Allez ! courage… C’est reparti…
    Anja met le contact, accélère un peu, ralentit, embraye, passe la première, débraye tout en accélérant
    La voiture recale.
    Georges : Tu y étais presque ! Je suis certain que la prochaine, c’est la bonne…
    Anja met le contact, accélère un peu, ralentit, embraye, passe la première, débraye tout en accélérant
    La voiture avance.
    Le visage d‘anja est joyeux.
    Anja : Joe, Joe, t’as vu, ça roule…
    Georges a la main sur le frein à main.
    Georges : On va passer la seconde, tu es prête ?
    Anja : Oui…
    Georges : Relâches l’accélérateur, pieds droit… Voilà, c’est bien ! Maintenant, appuis avec ton pieds gauche sur l’embrayage. On y est… Ta main sur le levier…
    On voit le levier de vitesses, Georges pose sa main sur celle d’Anja.
    VOIX OFF :
    Georges : On tire vers le bas. Réaccélères un peu… Relâches doucement l’embrayage, tout en accélérant petit à petit…
    On les voit tous les deux.
    Georges : Voilà, restes à cette vitesse, et tiens bien ton volant. On va faire quelques tours dans le jardin.
    On voit la voiture de l’extérieur.
    Georges : Tu veux qu’on prenne le chemin de terre, mais tu m’écoutes bien… Anja : Mais, s’il y a une voiture en face ?
    Georges : Tu freines et on échange de place ! Tiens, vas un peu à droite.
    Ils prennent le chemin de terre et sortent du jardin.

    SÉQUENCE 12
    EXTÉRIEUR JOUR/EXTÉRIEUR JARDIN/CHEMIN DE TERRE
    Georges et Anja sont sur le chemin de terre, roulent lentement, passent un petit pont, font demi- tour et reviennent sur leurs pas. Là sur la droite dans les fourrés, ils aperçoivent un couple d’hommes tous nus qui se tripote.
    On voit la voiture avancer avec quelques petits accoups, prendre un petit tournant bien angulaire, là Georges aide au niveau du volant, passé le petit pont, il dit à Anja de s’arrêter. Elle sort de la voiture. Il fait une marche avant, puis une marche arrière pour se remettre dans l’autre sens. A cet instant Anja qui attend sur le côté, se met à ricaner car elle voit ces hommes entrain de s’enlacer, s’embrasser, se toucher le sexe. Georges fait remonter Anja et dit aux deux exhibitionnistes qu’ils pourraient faire ça ailleurs que sur la voie publique. Ils repartent et c’est Georges qui garde le volant un peu énervé.
    BRUIT OFF : GOLF DE 1980
    On voit s’éloigner la voiture avec quelques petits accoups sur le chemin de terre. A l’angle d’un tournant, on voit la Golf de face qui avance. Au moment de tourner, on voit Georges qui aide Anja pour le volant.
    Georges : Tu vois, tu t’en sors super bien, Ange…
    On les voit tous les deux.
    Anja : Heureusement que tu es là !
    Georges : Bon, tu vas passer le petit pont, et juste après on s’arrête… Ils passent le pont.
    Georges : Freines, appuis sur l’embrayage. Voilà, on est au point mort.
    Il sert le frein à main.
    Anja ouvre sa portière, descend. Georges, sans sortir, prend la place du conducteur
    Georges : Je me remets dans le bon sens et tu remontes à la place du passager.
    Anja : C’était trop bien, Joe…
    Georges fait une marche avant, une marche arrière, puis repasse en première. Anja est en train de ricaner toute seule.
    Georges : Tu souris toute seule maintenant ? Elle s’avance et lui parle par la fenêtre.
    Anja : Non, mais il y a deux hommes, là, dans les bambous, qui sont dans les bras l’un de l’autre, on dirait qu’ils s’aiment, ils se font des caresses.
    Anja lui montre du doigt. Georges tourne sa tête vers la gauche.
    Georges (d’une voix crue à Anja) : Remontes Anja !
    Geoges sort un peu la tête par la fenêtre et s’exprime d’une voix forte, auprès des deux hommes
    Georges : Ça vous gênerait de faire ça ailleurs que sur la voie publique ?
    On voit les deux hommes.
    En plus, vous êtes à poils, merci pour les mômes ! Tripotez-vous le sexe, à un autre endroit, que sur les sentiers, dans les bambous.
    Georges : Franchement, il n’y a plus aucun respect de rien…
    Georges passe la première, appuie sur l’accélérateur, dérape un peu sur la terre et reprend le petit pont.
    PAS UN MOT

    SÉQUENCE 13 EXTÉRIEUR FIN DE JOURNÉE/JARDIN
    Ils sont rentrés et vont se doucher. A la sortie de celle-ci Georges propose à Anja de venir se promener et demande à Bruno de rester avec Théophile pour jouer avec lui. Georges est avec son paréo autour de la taille, et la petite a mis un tee-shirt avec un caleçon. Après une courte promenade sur la plage, il rentre par la seconde entrée sur la droite de la maison face à la mer à une trentaine de mètres de la maison. Là un matelas est posé car il est abrité par des tamaris et la journée on y fait la sieste.
    Georges y dépose son paréo et s’allonge nu, il demande à la petite de s’asseoir 5 minutes à ses côtés, prétexte qu’il est un peu fatigué. Elle s’assied donc et la nuit est presque tombée. Elle a un peu froid, il la prend contre lui et commence à la réchauffer avec ses deux mains. Très vite il s’approche de ses petits seins car elle est un peu enrobée et ils se sont déjà déployés. Petit à petit il se glisse sur elle, lui retire son bas, tout en lui laissant le tee-shirt, avec son sexe commence à la frotter et cherche à s’approcher de l’entrée de sa fleur.
    Il prend la main de la petite, lui fait toucher son sexe, elle un peu prise de court est sans réaction.
    On les voit rentrer dans la maison, s’habiller, se coiffer. Partir se promener sur la plage. Rentrer par une autre porte où Georges dépose son paréo, puis s’allonge sur le ventre. Quand Anja est assise, il se retourne et la serre dans ses bras, car elle a froid.
    Ses deux mains caresses d’abord son dos assez fort pour la réchauffer, puis il la glisse sur le côté et commence à caresser ses seins d’une main, l’autre posée sur son visage, il frôle sa bouche, essaie de l’embrasser. Georges ressent une résistance, alors il monte sur elle.
    Anja et Georges entrent dans la maison. on sent que Georges est un peu enervé. Nicole se tient debout dans le living.
    Nicole : Bonjour Georges, alors cette première expérience s’est bien déroulée ?
    Georges : Bonsoir Nicole, oui ! enfin, je t’expliquerais un peu plus tard, tu vas bien !
    Nicole : Bien merci, je reviens de la plage, l’eau était merveuilleuse aujourd’hui. Anja, tu vas te doucher ! Georges avance vers les garçons, ils sont installés sur le canapé.
    Georges : Bruno avec Théo, vous vous êtes douchés, j’espère… Ils répondent en cœur.
    Théophile et Bruno : Oui, Joe…
    Georges : C’est bien les garçons.
    Théo et Bruno se lèvent et partent jouer dans le jardin. Georges s’avance vers la table.
    Georges : Nicole, je peux vous aider ?
    Solène sort de la cuisine des verres à la main.
    Solène : Si tu veux, débouches la bouteille de rosé, là, sur le buffet. Elle pose les verres sur la table ronde en mosaïque.
    Il prend le tire bouchon et la bouteille, puis la débouche.
    BRUIT OFF : UNE BOUTEILLE QU’ON DÉBOUCHE

    Georges : Quelqu’un veut un verre ? Elle est debout près de la table. Nicole : Pourquoi pas !
    Solène : Je vous suis !
    Solène, Nicole et Georges sont autour de la table et trinquent.
    Solène : Alors, racontes ?
    Georges est en train de boire une gorgée.
    Georges : Super, sauf qu’on a croisé des exhibitionnistes ! Elle pose son verre, s’assied.
    Solène : Quoi !
    Il reste debout.
    Georges : Deux mecs à poils dans les bambous, ils s’embrassaient, se caressaient et se masturbaient…
    Il fait quelques pas vers la porte fenêtre qui donne sur le jardin devant, on le voit de dos.
    Georges : Tu vois l’ambiance quoi ! Georges se retourne et regarde Solène.
    Georges : Sinon, Anja se débrouille vraiment bien. Nicole s’est assise sur le canapé.
    Nicole : J’espère qu’Ange n’a pas vu ça ?
    Georges est revenu vers la table et se resserre un verre.
    Georges : Si elle m’attendait, je faisais un demi-tour… VOIX OFF :
    Anja : Joe, la douche est libre ! Georges pose son verre.
    Georges : Merci la puce… Il regarde Solène.
    A tout de suite…
    UN PEU PLUS TARD :
    On voit Georges dans la chambre des enfants se sécher. Anja arrive avec une brosse à la main pour se coiffer.
    Elle est vêtue d’un caleçon, d’un tee-shirt et de tennis.
    Anja : Je ne te dérange pas ?
    Georges est tout nu avec une serviette sur les épaules et se sèche.

    Georges : Non non, restes… Je vais aller me promener sur la plage, tu veux venir avec moi ? Anja est en train de se coiffer.
    Anja : Je ne sais pas, je crois qu’on va passer à table ! Georges est en train de nouer un paréo à la taille.
    Georges : Dix minutes, vite fait… Anja pose sa brosse sur un lit.
    Anja : Je vais prévenir Maman, pendant que tu t’habilles.
    Elle sort. Georges enfile un débardeur et met ses tropéziennes. Anja revient.
    Anja : C’est d’accord, mais pas plus d’un quart d’heure…
    Anja et Georges sortent, ils croisent les garçons dans le jardin qui jouent au babynton, tout en continuant de marcher vers l’entrée de la plage, Georges s’adresse aux garçons. Georges tient Anja par la main.
    Georges : Bruno, tu restes avec Théo, on revient pour dîner. Bruno : Ne tardez pas, on a faim…
    On les voit marcher de face sur la plage au bord de l’eau, puis ils reviennent sur le sable sec et se dirigent vers des buttes de sable, où des petits sentiers sillonnent.
    Georges : C’était agréable cette promenade ! Et je voulais te dire que tu te débrouilles bien au volant. Tiens, on va rentrer par là…
    Sur la droite une porte les ramène dans le jardin, c’est une autre entrée. Ils passent devant un matelas mis ici pour les sièstes. Georges se tient debout près du matelas
    Georges : Je suis un peu fatigué, tu ne veux pas que nous nous allongions cinq minutes ? Anja est un peu en retrait.
    Anja : Si tu veux, mais la nuit est presque tombée…
    Georges retire son paréo, qu’il pose sur le matelas et s’allonge sur le ventre, car il est nu, la tête sur le côté gauche. Georges : Juste cinq minutes…
    Anja s’assied, Ses jambes sont repliées contre son buste et ses bras son autour de ses genoux.
    Anja : Tu sais Joe, j’ai un peu froid…
    Georges se retourne.
    Georges : Approches-toi, que je te réchauffe…
    Anja s’allonge, Georges la prend dans ses bras. Il la sert contre lui et la frotte avec énergie dans le dos.
    Georges : Ca va mieux comme ça ?
    Anja : Oui, merci !
    Le seul bruit qui règne, est celui de la tombée de la nuit en Provence : Cigales, Crapauds, grenouilles, Frottements des bambous dûs au souffle du vent.
    Il devient moins actif dans sa façon de la réchauffer. Il commence à utiliser des gestes plus doux et met Anja sur le côté. Il pose une main sur son visage et carresse sa joue, ses cheveux, sa bouche.
    L’autre main descend vers les seins qu’il approche délicatement et avec prudence par le ventre et les côtes. Il cherche à l’embrasser, elle émet une résistance. Georges allonge Anja sur le dos et se met sur elle, il lui retire son bas (un caleçon), il attrape sa main et lui fait toucher son sexe. Elle reste sans réaction.
    SILENCE TOTAL

    SÉQUENCE 14
    EXTÉRIEUR FIN DE JOURNÉE/JARDIN – MATELAS
    La main d’Anja est maintenant sur le sexe de Georges et il l’aide au mouvement avec sa propre main.
    On la voit le regarder avec des grands yeux pleins d’étonnements et d’angoisses, sans se laisser faire. Sa main donc sur le sexe de Georges, il commence à lui montrer comment on masturbe en gardant sa propre main sur celle d’Anja pour forcer le mouvement, tout en l’embrassant pour la rassurer. Là il est fin prêt, alors il va en insistant enfoncer son sexe dans ce petit orifice encore vierge. Elle crie, puis pleure, lui dit d’arrêter mais le mal est fait, il pose sa main sur sa bouche pour atténuer le bruit et poursuit comme si de rien n’était, lui dit que c’est pas grave que c’est normal c’est la première fois et continue de l’embrasser et de la caresser pour lui montrer qu’il l’aime.
    Au loin, on entend la mère qui crie : “ à table “.
    Anja regarde Georges, inquiète et stupéfaite. Le regard d’Anja est angoissé.
    La main sur le sexe, on devine qu’il se laisse exciter en utilisant ses propres gestes comme sur le levier de vitesse.
    Une main d’enfant bouge sur un sexe d’homme.
    Georges essaie d’embrasser Anja qui secoue sa tête de droite à gauche et de gauche à droite.
    Georges est excité et subitement il attrape son sexe durci et pénètre Anja.
    Anja essaie de se débattre.
    Anja : Arrêtes, ça fait mal…
    Quelques larmes… Anja cherche à le repousser. Georges maintient les deux bras d’Anja sur le matelas des deux côtés de sa tête.
    Georges : Chut, tais-toi, on va nous entendre… Tu vas voir, c’est bon !
    Anja n’émet plus de résistance…
    Anja : Arrêtes, j’ai mal Georges…
    Maintenant des pleurs… Il pose sa main sur la bouche d’Anja pour atténuer les pleurs et garde une main sur un bras, qu’il bloque, il est de plus en plus insistant dans la pénétration.
    Georges : C’est la première fois, c’est normal que tu es un peu mal… Attends, tu vas voir…
    Il poursuit… Anja essaie à nouveau de se débattre, car elle a vraiment mal, mais on voit qu’elle ne
    fait pas le poids.
    Au loin, on entend Nicole crier.
    VOIX OFF :
    Nicole : A table…
    Georges poursuit un peu et se met sur le côté, puis se rassied. Anja reste allongée et pleure !
    Georges se retourne, se met sur un genou, l’autre jambe pliée, passe un bras sous la tête d’Anja et attrape un bras pour la soulever
    Anja est en position assise.

    SÉQUENCE 15 INTÉRIEUR SOIR / LIVING
    Ping-pong de dialogue entre Georges et Anja qui marchent dans le jardin, avancent vers la maison et entrent dans le living.
    Théophile, Bruno, Solène et Nicole sont installés autour d’une table ronde.
    Anja et Georges s’assoient à leur tour. Solène s’occupe du service.
    Pendant le repas Anja se plaint de mal de ventre. Nicole sa mère va l’emmener dans sa chambre. Pendant ce temps-là, Solène va mettre de l’eau à chauffer et servir les desserts. La mère revient et discute avec Solène dans la cuisine.
    Puis Nicole reste seule et fixe la bouilloire.
    On voit Georges et Anja marcher dans le jardin.
    Ensuite, une table où tout le monde est assis pour dîner.
    La mère un peu agitée fait plusieurs aller-retour entre le living et la cuisine, pour servir et déservir. Elle a l’air pensive. D’un pas rapide et anxieux, elle amène les plats et à peine finis, débarrasse.
    Il y a un lourd silence à cette table, on ressent une tension.
    Anja sort de table accompagnée de sa mère, mais la caméra reste dans le living.
    Le chien aboit et sort dans le jardin. Georges le suit puis revient.
    Solène amène les desserts.
    La mère revient, finit de préparer le café.
    Anja et Georges sont dans le jardin, ils avancent vers la maison. Ils font une courte pause.
    Georges : Allez, Anja, sèches tes petits yeux… C’est pas grave ce qu’on vient de faire… Georges tente d’essuyer les larmes d’Anja.
    Georges : Ta maman va se demander pourquoi tu es triste ! Tu es ma puce… Je t’aime !
    Elle s’exprime d’un ton fort et violent.
    Anja : T’es fou ! En vérité, tu ne sais pas comme ça fait mal ! Anja repousse la main de Georges.
    Anja : T’es plus mon copain…
    Georges avance en accèlérant le pas.
    Georges (d’un ton sérieux et audacieux) : Une journée à te faire plaisir ! Et c’est comme ça, que tu me traites…
    Elle reste un peu en arrière.
    Anja : Ça m’a pas fait plaisir !
    Il se retourne
    Georges : On fait la paix…
    Elle baisse la tête et regarde le sol. Anja : Je crois pas, t’es pas sympa… Ils arrivent vers la maison.

    Bruno, Solène, Théophile, Nicole sont assis Georges et Anja entrent dans le living.
    Nicole : Qu’est-ce que vous faisiez ? Vous en avez mis du temps ! Et toi Anja, où tu t’es roulée, tu es pleine de brindilles.
    Anja va s’asseoir sans dire un mot.
    Georges reste debout près de la porte, dos à la table, il regarde dehors.
    Georges : On a marché dans l’eau, joué sur le sable, puis on s’est allongé cinq minutes sous le tamaris. Là où on fait la sieste, d’habitude…
    Il se retourne.
    Georges : Excuses-nous pour ce retard !
    Nicole : Non, ce n’est rien… Mais les garçons ont faim…Allez, viens t’asseoir !
    Nicole se lève, va chercher les plats dans la cuisine pendant que Georges prend place à table.
    Dans le sens des aiguilles d’une montre de gauche à droite : Bruno, Solène, Théophile, Nicole, Anja… Le chien est là aussi.
    Théophile : On refera une partie de pétanques, demain Bruno ? Bruno : Oui, sur la plage même, si tu veux !
    Nicole revient avec les plats. Solène se lève pour servir.
    Solène : Tendez vos assiettes… Taboulet et jambon pour tout le monde ! Solène sert… dans le silence.
    Il n’y a que le bruit de la vaisselle, chacun se met à manger… Le chien aboie… et sort. Georges se lève. Nicole en profite et se lève.
    Nicole : Vous avez fini ! J’amène le fromage et la salade…
    Nicole part dans la cuisine. Solène se lève et emmène quelques plats.
    Georges revient avec le chien et se rassoit. Solène parle à Nicole dans la cuisine.
    VOIX OFF :
    Solène : Ça n’a pas l’air d’aller maman ?
    Nicole : Laisses, C’est rien Chérie, prends la salade et va voir si les petits vont bien !
    Solène arrive vers la table avec le saladier, se met à sa place, mais reste debout. Elle regarde Georges d’un œil attristé. Nicole revient avec du fromage et du pain, elle s’assied et regarde Georges.
    Nicole : Alors, c’était quoi ?
    Solène prend le saladier et sert les enfants
    Georges : A priori, rien… Tu connais les chiens… Au moindre bruit…

    Solène tend les plats à Georges.
    Solène : Georges, tu veux de la salade et du fromage ?
    Georges : Oui, merci… Il attrappe les plats.
    Georges : Il reste du vin ?
    Solène va dans la cuisine puis ressort avec une bouteille débouchée. Elle la tend à Georges. Nicole allume une cigarette.
    Nicole : Pupuce, tu n’as rien mangé ce soir,… Ca ne va pas ?
    Anja a une main sur le ventre.
    Anja : Non, j’ai mal au ventre… Je peux sortir de table ?
    Nicole : Viens, je t’accompagne dans ta chambre… Nicole et Anja se lèvent, elle prend sa fille par la main.
    VOIX OFF :
    Nicole (d’un ton un peu déçue) : Solène, tu peux mettre l’eau à chauffer pour le café ! On voit Solène se lever, débarrasser quelques assiettes, aller dans la cuisine.
    VOIX OFF :
    Solène : Georges, tu prendras du café ?
    On entend l’eau couler pour la bouilloire.
    On voit Georges se servir un verre bien plein.
    Georges : Si tout le monde en prend…
    Solène revient à table
    Solène : Les garçons, vous voulez un dessert ?
    Théophile (d’un air inquiet) : Qu’est-ce qu’il y a ?
    Solène attrape quelques éléments.
    Solène : Yaourt, tarte tropézienne ou glaces…

    Bruno a le regard bas, vers son assiette (comme s’il savait ! Bruno : Je veux bien de la tarte…
    Théophile regarde sa sœur Solène.
    Théophile (d’un air triste) : Moi aussi…
    Georges s’est mis debout.
    Georges : S’il y en a assez, j’en prendrais bien une petite part !
    Solène repart dans la cuisine, les mains pleines de verres, elle croise Nicole.
    VOIX OFF :
    Solène : Alors Ange… ça va ?
    Nicole : Elle ne veut pas me dire ce qu’elle a…
    Solène : Elle est peut être fatiguée ?
    Solène sort de la cuisine avec la tarte.
    Nicole prépare le café. Elle met du café dans la cafetière, prépare les tasses, puis elle s’adosse contre l’évier et regarde la bouilloire qui fume.
    BRUIT OFF :
    UNE BOUILLOIRE QUI SURCHAUFFE
    Nicole inquiète, sort de la cuisine, elle avance vers la table anxieuse.

    SÉQUENCE 16 INTÉRIEUR SOIR/LIVING
    Au moment du café, Nicole dit aux deux garçons de se lever, et reste en tête à tête avec Georges et Solène.
    Nicole amène deux tasses de café bien chaudes et pleines, à la main. Elle sert d’abord sa fille Solène. Puis, maladroitement, au moment de servir Georges, Nicole renverse le café bouillant sur son cou et sur son torse vêtu d’un simple débardeur. Elle s’excuse.
    Nicole (d’un ton énervé) : Si vous avez fini les enfants, vous pouvez aller jouer. Elle attrape la carafe d’eau, une bouteille vide sur la table et retourne à la cuisine. Théophile et Bruno se lèvent et sortent sans dire un mot.
    Solène (d’un ton sec) : Qu’est-ce que vous avez fait avec Anja, Elle n’a pas l’air bien… Georges (d’un ton incertain et agressif) : C’est peut être parce qu’on a marché pieds nus
    dans l’eau…
    Nicole arrive avec deux tasses.
    Nicole : Attention, c’est très chaud !
    Nicole tend une tasse à Solène, fait quelques pas et se place derrière Georges. Au moment où elle dépose la tasse, elle se renverse au niveau du cou de Georges et sur son torse, simplement vêtu d’un débardeur.
    Nicole se déplace vers la cuisine et regarde Georges.
    Nicole : Oh ! désolée… Je suis maladroite aujourd’hui, ça doit être à cause du temps…

    La mer est déchaînée.

    FIN LZA

    1ER/11/2001 D.DF

  11. Bonjour,

    Je m appelle Mme Calisti Loredana, et, souhaite, que l ont s auve mon Papa,il a 87 ans. C est un homme bon. En plus, du temps de Jean-paul 2

    Le Saint-pere, jean-paul2,avait déclaré,je ne veux plus loredana, après ce qui s est passé, a l etablissement, hôspitalié, citadelle. DE Liège.

    Et, il avait raison. C est des gens Raciste. Qui me prenne pour une folle, et, en plus, en 1997, j ai été violé. Mme Calisti L.

  12. slt francois plusieur fois j’ai laisser des tetes de neuf t’approcher .résultat j’ai l’impression que tu es aussi con qu’eu . vous etes devenu une mafia qui n’est pas honnete et vous allez perdre vos pretres .j’espere qu’il y aura vite ton successeur

  13. merci votre saintetai bonne annee merci pour la messe de minuit

  14. votre st saintetaimerci pour ce message de noel cetai magnique merci du fon du coeur mes cincere amitier henry de la croix roi de france prince de lhuniver mes cincere felitation

  15. cher st pere je vous remerci de cette merveilleuse faite de noel amicalement henry de la croix prince de luniver roi de france

  16. Ciao, mi presento Manuel,
    troverai sul sito che ti do (Youtube) cerca « Il tuo creatore … »
    Il suo sito è molto serio perché il mio obiettivo è di trasmettere la missione di Gesù e Maria sulla terra, prima che il miracolo avvenga sulla terra.
    Sono disponibile a dicembre sabato 8 e domenica 9 e sabato 22 e domenica 23 per fissare un appuntamento con EMERGENCY con Papa Francesco.
    Papa Francesco non deve cambiare il suo comportamento nei miei confronti.
    Ti mando questa email in EMERGENZA dalla FRANCIA.
    Cordiali saluti
    Manuel

  17. God protection us

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Follow by Email
Facebook
Twitter